• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Lea Diann Darrow

Lea Diann Darrow

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Leah Diann Darrow

 

“Je suis née en Oklahoma, dans une famille catholique.
Je suis l'aînée de 6 enfants et je voudrais que des tas de personnes
puissent avoir une famille comme la mienne. J'ai grandi en aimant ma foi...
En regardant la télévision j'essayais de comprendre qui je voulais être.
Et je me disais: "une fille belle et excitante".
Je commençais à absorber le modèle d'une beauté télévisuelle.”

Je faisais tout ce qu'une bonne catholique ne devrait pas faire et je mesurais ma personne seulement en fonction de ma beauté: je voulais que tout le monde m'aime et m'apprécie pour mon apparence. Je croyais en Dieu oui, mais je ne pensais pas que ma vie pouvait l'intéresser. Je pensais qu'Il me jugait et c'est tout, mais pas qu'Il m'aimait. Après quelques castings je participai aux auditions pour le reality America's Next Top Model...

             ...la mode n'était pas l'environnement que j'avais immaginé, facile, beau et amusant. En réalité tout le monde te pousses à donner toujours quelquechose de plus: les cheveux plus longs, les yeux plus maquillés, une beauté plus frappante... ça n'est jamais assez". Bien qu'emportée par la frénésie de la mode, entre les lumières et les podiums, "je savais à l'intérieur de moi que je ne rendais pas gloire à Dieu avec ce que je faisais" confie l'ex modèle.

             "Mais autour de moi, tout le monde répétait que la seule garantie pour le bonheur était d'être beaux et célèbres. Quel mensonge! La nuit je rentrais dans mon appartement, je me démaquillais, et alors je devais faire les comptes avec ma tristesse: je vendais ma beauté en échange d'argent...

             Tout a changé au beau millieu d'un service photographique pour une importante revue internationale pour homme. Ce service a été une vraie rencontre avec Dieu, imprévue, pas planifiée ni désirée.

             On me demanda de mettre un vêtement très succinct, clairement sexy. Sur le moment j'ai pensé "ok je le fais, c'est mon travail". Mais je percevais grandir en moi un mécontentement. Le photographe a commencé à prendre des photos. Et un flash m'a touché, pas au visage, mais à l'intérieur de moi: j'ai vu comme une photographie de moi, avec ce léger vêtement sur moi, en face de Dieu. Je me suis demandé alors " Qu'offres-tu à Dieu?" A ce moment précis j'ai compris que j'avais passé dix années de ma vie dans l'égoïsme. Dans le manque d'intérêt pour les autres, pour ma famille, pour Dieu. Tandis que le monde ne me restituait en rien toute l'attention que je lui donnait en faisant la modèle!" Leah a décidé:elle claque la porte et s'en va.

             "Je voulais changer de vie, mais toute seule je n'y arrivais pas, alors j'ai demandé de l'aide à Dieu. J'ai appelé mon père... Il a sonné à la porte avec le plus beau sourire du monde et la première chose qu'il m'a dite a été: " Je suis heureux de te revoir. Et maintenant nous allons nous confesser."

             Dieu m'a donné beaucoup de talents et je veux lui restituer ma beauté et mon coeur: je veux les donner à Lui et à personne d'autre". Dans mon passé de modèle j'ai compris que je suis beaucoup plus en paix de croire en Dieu plutôt que de croire dans la manière de penser du monde. Ce qui compte vraiment  c'est la réponse que vous donnerez dans la vie à ces deux questions: qu'est-ce que l'amour? Et qu'est-ce que le bonheur?

             Si vous n'avez vos propres réponses à ces questions, le monde vous en donnera selon son bon plaisir. Et le monde ne vous aime pas: Dieu par contre vous aimera. Dans ma vie, maintenant, je n'ai qu'un seul but: je veux que Dieu, en me regardant, me sourisse".

de l'hebdomadaire “TEMPI” – 2 nov 2011
www.leahdarrow.com


© 2022 Turris Eburnea. All Rights Reserved. Powered by VICIS